°° BLOG °° / °° Art & Design °° /

La Californie vue par George Byrne

Ce photographe australien, installé dans la Cité des Anges ? Étincelle le regard dans des clichés qui dépeignent l’architecture, les paysages et les surfaces du quotidien comme des abstractions picturales.


George Byrne, originaire de Sydney, observe le monde qui l’entoure, en quête d’interactions intéressantes entre couleur, ombre, forme et texture. Ce photographe de renommée internationale, frère de la star hollywoodienne Rose Byrne, a exposé en Italie, en Inde, à New York et à Los Angeles où il s’est installé il y a dix ans. S’il parcourt les rues californiennes, souvent l’iPhone en main, il aime combiner la photographie à la composition abstraite en s’inspirant de l’art moderniste. Trouver de la beauté dans la banalité urbaine, c’est son leitmotiv, qu’il valorise sur son Instagram.

Saisir l’essence du paysage

Ses clichés capturent ainsi des fragments de l’environnement urbain (coins de rues, parkings, intersections…) dans un ensemble de lignes géométriques entre béton, ciel et palmiers. Des teintes toujours pastel et ensoleillées où s’immisce l’ombre par intermittence. Pour lui, « la nature, en tant que lumière est le fondement de tout ». Son approche puise dans le mouvement New Topographics, des photographies du paysage modifié par l’homme. Ses jeux perceptifs colorés et minimalistes multiplient ainsi les perspectives, laissant libre cours à l’interprétation.


georgebyrne.com
Instagram @george_byrne

Nathalie Dassa



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.