DECO / TRAITS POUR TRAITS /

Dans l’univers créatif d’Alexandrine, le blog d’Artlex

Elle est sans doute l’une des blogueuses les plus audacieuses de la toile ! Ses tutos DIY aussi stylés qu’ingénieux, font des émules. Et pour preuve ! Son blog Artlex regorge d’idées mode et déco précieuses, tout comme son compte instagram suivi par plus de 72 000 personnes. Impossible pour Traits D’co, de passer à côté… Bienvenue chez Alexandrine. Une rencontre passionnée et passionnante ! 

Alexandrine, peux-tu te présenter à nous, nous décrire ton parcours ?

Ça va être dur de faire court… :) Je suis passée par plusieurs étapes pour en arriver à mon quotidien actuel. Mais allons-y ! 

Pour commencer, j’ai toujours créé avec mes mains, à tel point que ma maman m’a inscrite en cours du soir aux beaux arts à 12 ans. J’y étais avec des adultes, car il n’y avait rien pour les enfants de mon âge ! Poterie, reproductions de Picasso…, mon prof était incroyable ! J’ai suivi ces cours jusqu’à 16 ans et ai ensuite intégré un bac avec un cursus spécialisé en arts plastiques. Puis mes parents m’ont davantage orienté vers les arts appliqués (stylisme, archi d’intérieur, design, communication visuelle) plutôt que vers l’art “stricto sensu” où les débouchés sont minces. J’ai réalisé une mise à niveau et fus davantage convaincue par le stylisme ; j’ai donc fait des études en ce sens  : BTS et école universitaire en alternance.  

 Une fois arrivée sur le marché du travail, j’ai très vite constaté qu’il y avait peu d’opportunités dans le stylisme mis à part… des stages ! Au même moment, d’un point de vue économique, le marché chinois nous a envahissait littéralement ; la Chine produisait énormément dans la mode (fast fashion !) ce qui mettait à mal beaucoup d’entreprises chez nous. J’ai pensé que s’il n’y avait pas de travail en France, il y en avait forcément là-bas, alors j’ai pris l’avion… au culot ! Arrivée sur place, étant grande blonde aux yeux bleus, j’ai trouvé rapidement du travail en tant que mannequin (sans jamais perdre de vue le stylisme !). 

Ce fut une expérience incroyable et grâce à de très bons cachets, j’ai commencé à développer une collection d’accessoires que j’avais en tête depuis longtemps !  Je faisais fabriquer en Chine et exportais en Europe et me suis rapidement retrouvée avec une trentaine de points de vente en France, en Belgique et Suisse. 

Puis au bout de 3 ans, j’ai dû rentrer pour des raisons personnelles. Nouvelle étape de vie : Paris.  J’ai rapidement décroché un emploi chez Bensimon pourtant ils n’avaient aucun poste à me proposer en tant que styliste… Mais mon parcours atypique les séduisait. À l’époque l’eshop de la marque n’existait pas, ils m’ont proposé de le créer et, malgré mon manque d’expérience à ce niveau, j’ai dit OUI ! De nature autodidacte, j’ai tout appris sur le tas (les shooting, les mises en ligne, les events, l’animation du blog, les réseaux sociaux…). Le site est sorti au bout d’un an et je suis restée aux manettes de ce gros bateau pendant 2 ans. J’adorais mon job, mais le salariat n’est pas pour moi. Alors, j’ai relancé mes contacts en Chine et ai démissionné de l’entreprise. 

Retour aux sources : Lyon ! J’ai, à ce moment là, décroché deux contrats de stylisme en freelance :  d’un côté le développement d’une collection de sacs pour une chinoise et de l’autre, des collections de vêtements pour le Vietnam. On est en 2012 à ce moment là et l’idée de développer mon propre blog me travaille beaucoup… Grâce aux compétences acquises chez Bensimon, je décide de me lancer !

Ton blog (effectif depuis 2012) et ton insta (datant de 2013) rencontrent rapidement un franc succès. 

Oui, il y avait déjà pas mal d’intérêt pour le upcycling à l’époque et la presse a aimé mes idées. En 2014 j’obtiens mes premiers salaires, en 2018 j’achète mon local commercial et en 4 ans j’écris 7 livres créatifs pour la maison Larousse (le 8è vient juste de sortir ! :) ). 

Déco, mode, food, béauté… Ta créativité ne s’arrête pas à la décoration ! Le fait main/maison semble être un véritable art de vivre pour toi. 

Quand j’ai pris mon appartement à Lyon, mes moyens étaient plutôt limités. Je repérais beaucoup de choses pour l’aménager, mais ne pouvais pas forcément me les offrir. J’ai commencé à aller chez Emmaus et à fabriquer moi-même à moindre coût. J’ai fait exactement pareil pour pour la rénovation ! Je ne connaissais rien à cet univers quand j’ai acheté mon local commercial pourtant, j’ai tout fait seule ! 

Selon moi, quand on a les bons outils et les bonnes explications, on peut TOUT faire soi-même ! 

Où trouves-tu ton inspiration ? 

Partout, je suis une vraie éponge. Les choses s’ancrent dans un coin de ma tête et ressortent quand nécessaire… Par exemple, je suis entrain de connaître une ascension incroyable avec le DIY d’une lampe. J’avais vu cette lampe design il y a deux ans environ, mais à un prix inabordable pour moi. L’idée est venue cet été, en triant la cave de ma mère. J’y ai trouvé un grand anneau en métal et là, les connexions se sont faites… 

Je venais de trouver de quoi fabriquer la fameuse lampe ! 

Tu as emménagé dans un nouvel appartement il y a peu. J’imagine que tu y as fait beaucoup de choses toi-même ? 

Oui en effet, j’aurais pu prendre des artisans, mais en tant que mère célibataire et chef d’entreprise, je suis aujourd’hui sans filet. Du coup, j’ai préféré l’option économique :) 

Comment qualifierais-tu le style de ton intérieur ? 

Style Artlex, c’est ça mon univers ! La couleur terracotta est totalement identifiée à Artlex par exemple. Mais si je devais opter pour 3 mots ce serait :  coloré, frais et recyclé ;) 

Dans quelle pièce te sens-tu le mieux ? 

Dans le salon avec cette grande fresque minimaliste, abstraite et géométrique de 4m de long que j’ai réalisée et que j’adore ! Je l’ai faite en 4 couleurs. 

Côté déco, quels sont les matériaux/matières que tu préfères utiliser et pour quelles raisons ? 

Je dirais le plâtre, je pense qu’il y a énormément de choses à faire avec, le seul problème étant… que ça casse ! Mais j’ai testé pas mal de matériaux : le béton, la pâte à modeler durcissante (qui ne m’a pas spécialement convaincue). Je viens également d’essayer la jésmonite et je trouve que ça allie facilité d’utilisation et joli rendu. 

J’aime aussi beaucoup tout ce qui est naturel : le rotin, le bois, les fleurs séchées. 

Quel est le DIY déco que l’on trouve chez toi et dont tu es la plus fière. Pourquoi ? 

Difficile à dire car je les aime tous ! Quand j’en fais un, je l’adore, puis j’en fais un nouveau que j’adore encore plus. Evidemment pour le moment, je dirais la fameuse lampe design d’autant plus qu’elle a été réalisée avec un objet venant de chez maman. 

La rentrée, l’arrivée de l’automne nous donne tous envie de changement dans la maison. Mais nous sommes aussi dans une conjoncture spécifique… Aurais-tu un DIY déco économique et écolo à nous partager ? 

Oui, le DIY sur la réalisation de petites citrouilles déco avec d’anciens collants filés. On peut retrouver le tuto en détail sur mon compte insta


Pour lire la suite de l’article…


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.