Incognito /

À Majorque, la casa en pierre sèche

Pour édifier cette demeure de 400 m2, les architectes ont utilisé la technique traditionnelle de « pedra en sec », déclarée patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’UNESCO en 2018.

Minéralité. Entre pierre et béton, la terrasse donne la part belle au minéral. Une touche de bois avec les transats Synthesis chez Unopiù.


Tandem. Design singulier pour le duo table-blanc chez Riva 1920. Une superbe pièce en bois nichée dans un coin abrité du soleil.


Pour reprendre son mot, c’est avec un brin « d’inconscience » que l’agence Beef Architekti s’est engagée dans ce projet de construction à Majorque. Pas à pas, l’équipe slovaque s’est familiarisée avec le territoire insulaire et les villes pitto-

resques qui forgent son identité. « Notre conception de la maison reflète l’architecture ancestrale de l’île avec l’emploi de techniques et de matériaux traditionnels, comme les pierres provenant d’une carrière locale », expliquent les architectes. La façade minérale de la bâtisse fait ainsi écho au design typique des Baléares et que l’on retrouve partout : enceintes d’habitation, murs de soutènement, sentiers pédestres… Pour l’Unesco, l’art de construire en « pedra en sec » correspond au savoir-faire associé à la réalisation d’ouvrages par empilement de pierres sans utilisation d’autres matériaux, si ce n’est de la terre sèche. La maestria repose sur la capacité à stabiliser les structures par un choix et un placement minutieux des pierres.

Souffler le chaud et le froid

Beef Architekti a imaginé une maison unissant la tradition dans son édification et les connaissances contemporaines en matière d’efficacité énergétique. Outre l’esthé- tique, la façade massive offre en effet des avantages thermiques en toutes saisons. L’été, l’épaisseur des murs permet de garder la maison fraîche. Les fenêtres ont été repoussées vers l’intérieur du bâti afin de créer une zone ombragée et d’empêcher le soleil de frapper directement sur les vitres. Grâce à ses nombreuses ouvertures, la demeure bénéficie d’une circulation de l’air horizontale et verticale, par le biais des lucarnes. Tout en s’inscrivant dans l’architecture locale, les volets en bois pliants représentent une méthode naturelle complémentaire pour lutter contre la chaleur : les espaces entre chaque lame favorisent la ventilation, même lorsque les battants sont fermés. Parallèlement, les lamelles étroites produisent un jeu d’ombres qui renforce l’atmosphère typique du Sud. L’hiver, les murs épais génèrent l’effet inverse : grâce à ses propriétés d’accumulation et de restitution de la chaleur, ils contribuent à maintenir une température ambiante dans les pièces. À l’intérieur, en utilisant principalement le bois, la pierre et le béton, les concepteurs ont voulu créer un cadre neutre qui ne vole pas la vedette au mobilier réalisé sur mesure.

1 Contraste. Bien que bâtie avec une technique séculaire et des matériaux traditionnels, la maison arbore une esthétique très contemporaine. 2 Recul. Toutes les ouvertures – fenêtres avec volets – ont été placées en retrait de la façade pour créer des zones ombragées. 3 À la carte. Les lamelles de bois peuvent produire une ventilation naturelle dans une pièce en particulier ou dans toute la maison. 4 In and out. Une fois ouverts, les volets lamellés dévoilent de grandes baies vitrées qui inondent l’intérieur de lumière. 5 Convivial. Espace et confort XXL dans le salon avec le canapé Softwall de Living Divani. Table basse Tris chez Flexform.

1 Ossature. Le long de l’escalier, les lames en bois créent des axes verticaux donnant une sorte de squelette à la maison. 2 Stuc à la chaux. Le minéral s’invite subtilement sur les murs recouverts de « estuco de cal », mélange de chaux aérienne et de poudre de marbre. 3 Cavité. Aménagée au sous-sol, la salle de sport côtoie les fondations de la maison où la roche a été laissée apparente. 4 Terre. Suspendue au-dessus de la table à manger, une grappe de lampes en céramique fabriquées à la main. 5 Raffinement. Harmonie des tons entre la pierre et le bois. Les ouvrages d’ébénisterie sont signés Nadal Mobiliari, une entreprise locale qui travaille le bois depuis plus d’un siècle. Une note de délicatesse avec les suspensions en verre Brokis.

1 Sculpture. Une volumineuse œuvre abstraite en bronze accueille les visiteurs dans le hall situé à l’étage supérieur. 2 Cosy. Matières et tonalités naturelles habillent les chambres donnant sur l’extérieur. Lit Neowall chez Living Divani. 3 Poétique. Telles des bulles de savon, les lampes 28.1 chez Bocci flottent au-dessus de la baignoire Solidea d’Antonio Lupi.


beef.sk

Propos recueillis par Nathalie Truche
Photos Tomeu Canyellas


Les commentaires sont fermés.