INSPIRATION / Grand angle / /

Le bardage : une seconde peau

grand-angle-rec


Le bardage recèle de nombreux avantages : en plus d’apporter un véritable cachet aux extérieurs, il se veut un performant isolant en matière phonique et thermique, une qualité placée au cœur des nouvelles réglementations.

Composé de lames ou de plaques, le bardage n’offre que des avantages : il protège des intempéries, résiste aux chocs mécaniques (grêle, coups de ballon), contribue à améliorer l’isolation thermique et phonique, et embellit l’enveloppe de son habitat. En fonction de sa matière, son coloris ou sa forme, il confère un style particulier à nos maisons : traditionnel, rustique, contemporain

De très loin le plus répandu, le bois l’emporte grâce à son aspect naturel et chaleureux. Il peut être massif (cèdre rouge, mélèze, châtaignier), autoclavé ou rétifié (épicéa, pin Douglas, pin Sylvestre, peuplier) ou reconstitué (fabriqué à partir de fibres haute densité). Extrêmement robustes, les lames en fibres-ciment conjuguent esthétique (effet matières, nombreux coloris) et durabilité. Comptant parmi les matériaux les moins chers du marché, le PVC propose des imitations (bois, pierre, ardoise, aluminium…) plus vraies que nature et présente une excellente tenue dans le temps. À noter aussi, l’apparition de nouvelles générations de revêtements en composite (bois, ciment, stratifié…).

Bref… à l’horizontale ou à la verticale, ça va barder ! 

DESIGN Les bardeaux grand format en zinc permettent une conception personnalisée.

INNOVANT Le bardage HardiePlank est fabriqué à partir d’un ciment composite léger conçu pour défier le temps et les conditions atmosphériques.
jameshardie.fr


HORIZONTAL Sans joint creux, les profilés à clins en zinc rappellent les bardages en bois. L’effet des jeux d’ombre et de lumière en prononce les contours.
rheinzink.fr

CHALEUREUX Avec sa couleur brune rosé, l’essence Douglas possèdedes qualités esthétiques indéniables pour une utilisation en bardage.
groupe-isb.fr


Dossier par Louise Raffin-Luxembourg, Caroline Lavergne et Claire Lelong-Lehoang