INSPIRATION / Art & Design /

Ricardo Bofill, chef de file du postmodernisme


Ricardo Bofill fête son 80e anniversaire le 5 décembre. L’occasion de plonger dans les créations emblématiques de cet emblématiques de cet architecte catalan qui a su redéfinir les espaces de vue dans les paysages urbains et sur les bords de mer. 

Amoureux de la grande échelle, de la théâtralité et de la démesure, Ricardo Bofill a su imposer sa vision futuriste de l’architecture sociale, qui a défini son style si singulier et radical. Son atelier, le Taller de Arquitectura (RBTA), constitue depuis plus de cinquante ans un vivier de talents, d’inventivité et de rébellion créative. Ce prodige catalan est l’un des chefs de file du postmodernisme, puisant son inspiration dans l’architecture du passé entre art baroque italien, Grèce antique et Empire romain. S’imposent à nos yeux colonnes, frontons, pierres de taille et bow-windows. Ses oeuvres phares sont comme des manifestes qui défient les idées reçues, marquant l’émergence des villes nouvelles dans les années quatre-vingt. Bofill a fait paraître plus tôt cette année une monographie, Visions of Architecture, qui recense sa vision utopique de la vie urbaine, son style néoclassique, ses matériaux de prédilection (verre et acier) et ses monuments postmodernes souvent sujets à controverse. Une carrière brillante qui s’inspire du cinéma, de l’art, de la littérature de science-fiction, et fait fi des règles en mixant espaces partagés, modes de vie alternatifs et catégories sociales.


En images : cinq réalisations majestueuses de Ricardo Bofill via son atelier le Taller de Arquitectura dont la méthodologie est basée sur une formation géométrique des éléments dans l’espace.


Nathalie Dassa