À 360° /

Piscine écolo : un esprit pionnier plane sur les eaux de Combloux

Audrey-Boigne-Mairie-de-Combloux


Situé face au mont Blanc, le projet devait valoriser le paysage de ce lieu sensible. Depuis, la première piscine biologique de France a fait des émules.

En 1998, la commune de Combloux envisage la création d’une piscine sur une prairie à vaches dotée d’un décor de carte postale : panorama sur la vallée et un collier de montagnes dont, au premier-plan, le mont Blanc. « Cette réalisation d’ampleur se serait vue à partir des sommets environnants, explique Patrick Bidegain, paysagiste associé à Green Concept, l’agence retenue (avec l’atelier d’architecture AXE), par la municipalité. Notre réponse devait donc se montrer respectueuse en termes d’insertion dans le paysage. » Les élus s’attendaient à une piscine « classique », les voilà face à une piscine biotope où sont bannis les produits chimiques à la faveur de micro-organismes, destinés à assurer l’équilibre biologique du site.

Piscine écolo : le biotope au top

L’ensemble du projet a conservé la pente naturelle du terrain et s’est inspiré du bâti traditionnel alpin où prédomine le bois. Pour l’eau, adieu les couleurs violentes, du genre turquoise, et bonjour le bleu-vert bien plus naturel. Le plan Perret s’articule autour de plantes aquatiques (plus de 10 000 régénèrent l’eau de baignade), de bassins aux formes anguleuses, de digue de gravier, d’espaces de verdure bordés de granit et de chalets sur pilotis prolongés par de grandes terrasses qui semblent flotter sur le lac.

Précurseur

À son ouverture au public en 2002, le plan d’eau biotope de Combloux représentait la première baignade publique à filtration biologique de France. Depuis, les concepteurs ont semé des graines : 17 aménagements ont été réalisés dans l’hexagone, dont un au lac des Sapins (Rhône) et un petit dernier aux Echelles (Savoie), en cours de création.

Louise Raffin-Luxembourg


Les commentaires sont fermés.