À 360° / /

À Chamonix : la renaissance d’une maison atypique

CHAMONIX-Andre-Manoukian-Herve-Baud


Rénovation d’une maison atypique à Chamonix

La commune de Chamonix a choisi le projet porté par le compositeur André Manoukian et son associé Pascal Armand pour redonner une seconde vie à cette villa coiffée d’un style art déco.

Son architecture ronde, déclinée sur cinq niveaux et 450 m2, distribue de multiples pièces aux formes diverses. Construite en 1920, l’ancienne demeure de Maurice Herzog, célèbre alpiniste et ancien maire de Chamonix, puis du philosophe Carl Gustave Jung, est devenue la Maison des Artistes, une résidence dédiée à la création musicale. Reprise en état de ruine au milieu d’un parc laissé à l’abandon, la villa a fait l’objet d’importants travaux : gros œuvre, étanchéité, charpente et couverture, menuiseries extérieures, volets roulants, serrurerie et garde-corps. Parallèlement, la municipalité a procédé à l’aménagement du splendide parc de la Tournette.
À l’intérieur, le vintage se mêle à la déco actuelle : meubles dépareillés, canapés cuir et fauteuils club, bibliothèque avec sa vieille platine vinyle, parquet d’époque, etc. Les pièces se parent de vieux bois et de métal, toujours dans le souci d’allier l’ancien et le moderne.

Ambiance « cave vieillie »

Au regard de la vocation du site, la maîtrise de l’acoustique représentait un enjeu majeur. Dans ce cadre, la société Barrisol, leader mondial du plafond tendu, a répondu aux contraintes du projet, en associant esthétique et performance. L’entreprise a ainsi doté les murs des cinq chambres avec des toiles tendues, en partenariat avec le Musée de l’impression sur étoffes de Mulhouse. Les visuels appartiennent au plus important fonds d’archives textile du monde, mélange de fleurs rétro et de photos de montagne.

Le plafond a été entièrement recouvert d’un film en pvc micro-perforé, permettant une qualité sonore parfaite. Au rez-de-chaussée, une toile murale rétro­éclairée donne l’aspect d’une boiserie d’époque repeinte. Les murs de la salle de concert ont été travaillés au point d’obtenir une couleur cuivrée, chaude et authentique. L’idée : créer une ambiance « cave vieillie », rappelant les racines de la musique. Avis aux amateurs !

Louise Raffin-Luxembourg


Les commentaires sont fermés.