JET LAG / France / /

Haute-Provence : Le Couvent des Minimes, hôtel de luxe et de grâce

Pays des cigales


Séjour dans un hôtel de luxe en Haute-Provence

Le Couvent des Minimes Hôtel & Spa L’Occitane se place au sommet de l’hôtellerie française. L’établissement 5 étoiles arbore un décor métamorphosé : la gaieté de son intérieur tranche avec la forteresse médiévale qui l’abrite.

L’hôtel le Couvent des Minimes a été fondé en 1613. De sa vocation religieuse reste une superbe architecture moyenâgeuse, plantée dans un écrin de couleurs et de senteurs.

Cette année, l’hôtel 5 étoiles de 46 chambres et suites revêt un nouveau visage irradiant de fraîcheur et de gaieté. Sous la houlette de Pascal Borde, architecte d’intérieur à Annecy, en collaboration avec Artichok pour les meubles, objets de décoration et tableaux, l’établissement réinterprète la Provence en y soufflant un vent de modernité. Sa source d’inspiration puise dans la nature. La fleur, emblème de l’enseigne L’Occitane, ouvre de fabuleux horizons de couleurs et de formes. Pétales, corolles, feuilles… Tons vifs ou pastels… L’esprit floral plane sur l’établissement et brise l’austérité symbolisée par le riche passé des lieux


La symphonie provençale joue ses notes en toutes parts : restaurant, réception, boutique, Spa, cave à vins, bar musical ou lounge… De la fleur à la féminité, il n’y a qu’un pas. Ainsi, les lignes douces et harmonieuses imprègnent tous les éléments de décoration, le revêtement, le mobilier, les textiles. Suspendus au plafond, de subtils nuages et oiseaux en grillage transportent le visiteur dans un monde onirique. Silhouette aérienne et transparente pour ces chaises grillagées ou ces guéridons portés par de fines tiges en guise de pieds. La Provence se reflète dans les nids d’abeilles dessinés par les tomettes hexagonales, colorées, pixellisées. Sur le papier peint fleuri aux accents baroques ou japonisants. Sur les lustres plantureux qui se déclinent de mille façons : en pluie d’ampoules nues, en carton, en dentelles, en cage… Ou transparentes, dotées de simples armatures.

L’hôtel au jardin extraordinaire

Le jardin du Couvent des Minimes est une explosion de plantes odorantes qui parlent aux sens. Dès l’entrée, une grande allée bordée de cyprès d’Italie et de Provence ainsi que de thuyas plonge le visiteur dans l’univers luxuriant du Couvent. Créé dans les restanques, le Jardin des Minimes est une effusion de senteurs que laissent échapper lavandes et lavandins, miel, citronnelle, verveine et citronniers… Des produits sains et naturels qui, associés au bien-être procuré par le Spa, contribue à une véritable « remise en sensation ».


Un hôtel authentique, des chambres uniques

Une palette de couleurs nuancée confère un univers unique à chaque chambre. Ambiance douce ou vitaminée. Monacale en noir ou blanc. Naturelle, tendance « écolo »… Parsemées d’objets de curiosité, de mobilier inattendu, de messages muraux ou de papier en trompe-l’œil, les pièces savent susciter la surprise. Contemporain ou rétro, l’aménagement des salles de bains – véritables pièces à vivre – épouse le cadre de chaque chambre. Selon la gamme choisie, s’y trouveront des Spa avec jets, cascade, brumisateurs, chromothérapie…

L’hôtel est jalonné d’œuvres contemporaines : l’originalité des installations, sculptures et autres créations crée un étonnant cheminement à travers le lieu. Qui a dit qu’une vie monacale devait être monotone ?

couventdesminimes-hotelspa.com

Reportage de Louise Raffin-Luxembourg