DECO / Intérieur / /

Cuisine : l’îlot central en 3 conseils

grand-angle-cuisine-


Agencement de cuisine : l’îlot central a le vent en poupe

Très en vogue, l’îlot central est devenu un réel mode de vie. Trois Conseils de professionnels pour concevoir au mieux cet espace.

Prévoir de la place

Ludique et convivial, l’îlot central permet de se retrouver avec les enfants, de discuter avec les amis et de cuisiner sans s’isoler. « Mais pour cela, il faut disposer d’une grande surface suffisamment agréable pour pouvoir tourner autour, au moins 90 cm de passage, indique Mélanie Silvent de La Maison Agencée à Nonglard. A aucun moment il ne doit être gênant pour la circulation. »

Pourquoi choisir l’îlot central ?

« Dans l’idéal, pour profiter de ses caractéristiques ludiques et conviviales, l’îlot doit comprendre au moins un pôle technique : évier ou table de cuisson. Pour la préparation des repas, la première réaction de la clientèle est la crainte de jets de graisse mais en prévoyant au moins 30 cm de chaque côté de la plaque, les risques sont limités. Et puis la surface plane est finalement plus facile à nettoyer qu’une crédence ! » L’îlot multifonction peut entraîner un coût supplémentaire en raison des travaux à prévoir pour l’alimentation électrique et/ou la plomberie.

Îlot en épi ou îlot de rangement, les autres solutions

En rénovation, il est plus facile de créer un îlot de rangement utilisé comme plan de travail et table de repas avec chaises ou tabourets adaptés. Si des contingences, en termes d’espace ou de configuration de la pièce, empêchent de placer un îlot central, celui-ci peut être positionné contre un mur. On parlera alors d’un îlot en épi ou d’un semi-îlot, muni d’un seul passage au lieu de deux.

Dossier coordonné par Louise Raffin-Luxembourg


Les commentaires sont fermés.