DECO / Outdoor /

Quid d’un spa chez soi ?

Dossier-Spas-JN-Distribution


Avant de buller dans un spa, suivez les conseils de professionnels

Bon pour le corps comme pour l’esprit, le spa (de Sanitas per aquam, soit « la santé par l’eau ») s’est appréciablement démocratisé ces dernières années. Il investit à présent l’espace des particuliers en quête d’un bien-être optimisé, et en installer un chez soi est devenu un plaisir abordable.

Plutôt intimiste ou version king size, hors-sol, encastré ou semi-encastré ?

Achat d’un spa : se poser les bonnes questions

Il convient de se poser les bonnes  questions pour faire le bon choix. Pour Jean-Baptiste Naumin, gérant de JN Distribution à Sevrier, « mettre un spa en intérieur, c’est passer à côté de l’expérience inoubliable d’être dans l’eau chaude sous un ciel étoilé, surtout avec 50 cm de neige autour du spa ! Mais à chacun ses envies… »

Pour optimiser son choix de spa, il faut d’abord réfléchir à l’emplacement : « L’accès doit être facile et sécurisé. Parallèlement, l’installation nécessite au moins une dalle béton sachant que le poids d’un spa varie de 200 kg à 8 tonnes. » Tout ceci étant à valider impérativement avec un profes­sionnel. Il faut également être vigilant aux garanties du fabricant pour la coque, la structure et les accessoires. « Une bonne isolation importe aussi, ajoute Jean-Baptiste Naumin, notamment pour limiter la consommation d’énergie. Et puis bien sûr, il faut être attentif à l’ergonomie selon vos attentes relaxantes, tonifiantes et/ou stimulantes ! »

Le spa peut-être à la fois sportif et convivial

« Profitez d’une eau à 35°C en extérieur toute l’année ! »

Dans l’univers du spa, le spa de nage allie les bienfaits hydromassants du spa traditionnel à l’attrait sportif qu’offre un compartiment de nage, pour choisir à loisir entre pure détente et exercices de natation. « Le spa de nage est vraiment
convivial, explique Carole Mirand, fondatrice de Speraqua à Marcellaz Albanais près d’Annecy. Facile à installer et à entretenir, il permet de profiter toute l’année en extérieur d’une eau à 35°C.

Il existe aussi des modèles bi-zone, avec un bassin dédié au modelage dans une eau à 38°, l’autre à la nage, tempéré selon vos envies, entre 20 et 35°C ». Alors, du rêve à la réalité, il n’y a peut-être qu’un… spa, n’est-ce pas ?

Plus d’infos :
www.desjoyaux-piscines.fr
www.jndis.com
www.speraqua.fr

Caroline Lavergne