IN SITU / Visites privées / / / /

Ferme Juliette : la beauté se cache dans les détails

ferme juliette grand bornand


Sur les hauteurs du Grand-Bornand, cette nouvelle réalisation du groupe MGM s’est édifiée sur des valeurs d’authenticité et d’excellence. Didier Reydellet, architecte d’intérieur à Annecy et son épouse Marie, styliste et artiste plasticienne, nous donnent les clés des aménagements accomplis.

Présentez-nous la Ferme Juliette…
Le projet consistait à bâtir à l’identique, et à la place de l’ancienne ferme existante, un chalet qui aujourd’hui semble être là depuis toujours. Un bardage en vieux bois sur un soubassement en appareillage de pierre ainsi qu’une toiture en tavaillons authentifient la bâtisse et intègrent les caractéristiques de l’architecture traditionnelle des Aravis. Comme la montagne l’impose souvent et, profitant de la pente, le chalet de 400?m2 se déploie sur trois niveaux.
Le niveau 2 – avec l’entrée principale sur l’arrière – donne accès à un vaste espace de vie occupant la totalité de la surface sous toiture.
Le niveau 1 abrite trois chambres disposant chacune de leur salle de bains, un confortable salon TV ainsi qu’une lingerie.
Le rez-de-chaussée accueille deux vastes chambres dotées chacune, elles aussi, d’une salle de bains. Une salle de fitness, un hammam et son espace douche complètent l’ensemble.

Comment s’agence l’espace de vie de 120 m2 ?
Il s’articule autour d’une cheminée centrale, la boerne avec sa hotte traditionnelle où l’on séchait jadis les jambons. À table dans la salle à manger, confortablement blottis dans le grand canapé du salon, ou même depuis la cuisine, on peut apprécier la chaleur et la magie d’un bon feu. Ce volume généreux bénéficie de la clarté offerte par une belle hauteur sous charpente et de grandes ouvertures donnant sur un balcon qui offre une vue imprenable sur la vallée du Bouchet et les combes des Aravis. La cuisine semi-ouverte est complétée par une cave à vin qui invite naturellement à la dégustation sur le bar en granit.

Quels grands choix ont été faits dans l’aménagement ?
Le vieux bois omniprésent aurait pu induire un style montagnard attendu. À l’inverse, nous avons souhaité opposer à ce matériau brut et rustique, des étoffes très fluides et raffinées, des textures délicates, des tonalités sourdes permettant aux lignes de s’exprimer. Cette volonté a permis de réserver une place de choix tant au mobilier qu’aux luminaires et objets décoratifs. De généreux tapis de laine accompagnent l’ensemble. Chaque sélection s’est opérée l’une après l’autre, individuellement, en repensant les harmonies pour chaque pièce. Des motifs fondus en particulier pour l’espace de vie, des gammes chromatiques lumineuses et plus acidulées pour certaines chambres rappelant, s’il le fallait, qu’en montagne aussi le printemps succède à l’hiver. Comme à la maison, les parures de lits et le linge de toilette sont différenciés pour chacune des cinq chambres, s’harmonisant avec la tonalité de la pierre des vasques ou celle du sol de la salle de bains. Nous ne sommes pas à l’hôtel, nous sommes invités à goûter au confort et à la délicatesse. La déco n’est plus limitée au seul exercice de style, elle s’offre sous mille facettes qui sont une à une comme de petits cadeaux.

Visite : La Ferme Juliette Le Grand-Bornand


ESPACE À VIVRE
À droite, le salon avec grand canapé d’angle Désio. À gauche, une grande table chêne et piétement inox dessinée par l’architecte d’intérieur.

CENDRÉ
La cuisine en vieux bois semi-ouverte a été réalisée par l’atelier Alpes Créations et la société Dingy. Plans de travail et bar en granit noir du Zimbabwe. Le sol est en travertin cendré.


COSY
Grand confort dans le salon TV avec son canapé et ses poufs Laval. La moquette Jacaranda très épaisse, de fabrication anglaise, pure laine est tuftée main.

DOUCES TEXTURES
Bibliothèque et écritoire réalisées en chêne de fil par la Maison Dingy selon les dessins de l’architecte d’intérieur. Le siège de bureau et le fauteuil Laval sont recouverts des tissus Étamine et Rubelli.


HARMONIE
Bureau-écritoire La Fibule, chevets coulissants Cinna. Lampes de chevet cuivre Foscarini en harmonie avec la courtepointe en tissu Rubelli. Toutes les chambres sont agrémentées de photos d’art signées Pierre Vallet ou de compositions textiles de Marie Reydellet.

BIEN-ÊTRE
Les deux fauteuils Marie’s Corner arborent un revêtement choisi chez Casamance. Luminaires signés Objet Insolite. Tous les travaux tapissiers du chalet ont été réalisés par la société Indigo Diffusion.


TRAVERTIN
Alliance de vieux bois, de pierre et de mosaïque de verre que l’on retrouve déclinée sous différentes tonalités dans chaque salle de bains. Le plan vasque est en travertin sablé.


Propos recueillis par Louise Raffin-Luxembourg